• 3 stratégies pour être dynamique devant la caméra

    Par Mélissa Lapierre

    Vous est-il déjà arrivé de vous regarder sur vidéo? Peut-être avez-vous trouvé que vous manquiez d’énergie, de dynamisme, d’enthousiasme? Que ce que vous avez vu à l’écran ne correspond pas à l’image que vous pensiez projeter? Bref, vous vous êtes trouvé « plate »! Je vous rassure tout de suite, ce n’est pas rare. Or, il est tout à fait possible d’insuffler plus de « pep » à vos présentations vidéo! Dans cet article, je vous propose trois stratégies qui vous permettront de booster votre énergie afin de rayonner à l’écran.

    Plusieurs personnes ressentent du stress ou la pression de performer, lorsqu’ils sont devant une caméra. Vous vous reconnaissez? Avez-vous l’impression que vous ne pouvez pas parler comme vous le faites normalement; vous vous dites que vous ne devriez pas trop bouger; vous avez le sentiment de parler à un mur, et voilà que vous perdez tout plaisir à communiquer! D’ailleurs, votre corps se fige et vous perdez votre naturel, votre dynamisme s’efface derrière votre obligation de « bien faire les choses ». Pour maximiser votre dynamisme à l’écran, vous devez être dans de bonnes dispositions.

    Stratégie #1 : Accepter l’imperfection

    Premièrement, vous devez accepter l’imperfection… Vous n’avez pas à être parfait devant la caméra! Ouf, ça enlève un peu de pression, n’est-ce pas? Bref, vos clients vont préférer vous voir VOUS et sentir que vous leur parler véritablement, plutôt que de visionner une présentation « parfaite » qui manque de naturel.

    Stratégie #2 : Cultiver le bon état d’esprit

    Amusez-vous! Voyez le tournage de votre capsule vidéo comme une activité plaisante. Je sais, ce n’est pas toujours facile, mais je vous invite à vous concentrer sur ce qui compte pour vous. Rappelez-vous pourquoi vous avez choisi de réaliser cette vidéo : pour créer un lien avec votre clientèle, partager un message qui est important pour vous, dévoiler votre histoire. Connectez-vous avec l’enfant en vous, et voyez l’expérience comme un jeu, puisque c’en est un! Vous vous sentirez alors plus détendu, votre corps pourra bouger plus naturellement et votre sourire réapparaîtra.

    Stratégie #3 : Activer le corps

    Avant de monter sur scène au théâtre, mes partenaires et moi avons développé un petit rituel de jeu pour faire circuler l’énergie dans notre corps et maximiser notre présence scénique. Je fais la même chose avant de tourner une capsule vidéo ou une émission de télévision et je propose le même exercice à mes clients en coaching personnalisé. Tous me disent à quel point ce simple exercice stimule leur énergie devant la caméra!

    Exercice pour activer le corps :

    Personnellement, je surnomme cet exercice le tapping. Il suffit de tapoter vigoureusement avec nos doigts et nos mains chaque partie de notre corps en commençant par les pieds, les chevilles, les mollets, les genoux et les cuisses. Ensuite, on monte ensuite aux hanches, on tapote le ventre, puis les fesses. Tapotez la poitrine en faisant vibrer la voix en même temps. Tapotez ensuite les épaules (ça soulage les tensions!), le cou, la tête et terminez doucement avec le visage. Vous ressentirez une chaleur dans tout le corps, comme si le sang circulait mieux et plus vite. Ou vous vous sentirez peut-être un peu essoufflé, et c’est parfait. Alors vous serez plein de vie et d’énergie, prêt à commencer le tournage.

    Vous l’aurez compris, pour dynamiser vos présentations, vous devez d’abord être détendu. Bref, dans cet état, vous êtes plus susceptible de laisser transparaître qui vous êtes, sans filtre et sans blocages. Prêt à rayonner à l’écran? Activez votre corps, acceptez d’être imparfait et surtout… amusez-vous!

     

    logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

    Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

    Read More
    0 952
  • 8 moyens pour capter rapidement l’attention de votre auditoire

    Par Nicolas Harton

    Une conférence, c’est comme un film… Lorsque vous écoutez un film, que faites-vous si les premières minutes sont plates ? Vous l’arrêtez ? Vous en choisissez un autre ? Bref, vous allez fort probablement décrocher. Dites-vous que votre auditoire fera possiblement la même chose, si vous offrez une conférence et que vous ne captez pas son attention immédiatement. Voilà pourquoi je vous propose aujourd’hui 8 façons de capter rapidement l’attention de votre auditoire. Aussi simples qu’ils puissent paraître, ces moyens sont très puissants !

    1. Posez une question

    Plus votre public se sentira impliqué et interpellé, plus vous obtiendrez son attention. Voilà pourquoi je vous suggère de poser une question. Premièrement, en amenant les gens à y répondre à main levée, vous les impliquerez physiquement. Deuxièmement, si vous choisissez une question qui les rejoint directement, ils se sentiront interpellés. Si vous êtes nutritionniste et que vous offrez une conférence sur la perte de poids, par exemple, vous pourriez leur demander : « Qui dans la salle aimerait avoir une meilleure relation avec son pèse-personne ? Levez la main. »

    2. Racontez un événement que vous avez vécu

    Avant même un « bonjour ! » ou un « je suis Vicky ! », allez-y d’une brève anecdote que vous avez vécue. Nous sommes tous captivés par les histoires ! Les faits vécus ont également la cote et vous rendent humain, en plus d’attirer l’attention sur vous. En racontant une histoire que vous avez personnellement vécue et qui aboutit à une solution utile pour votre auditoire, vous amenez les gens à vouloir en savoir plus et vous vous rendez plus crédible à leurs yeux. Allez-y, racontez votre histoire !

    3. Énoncez une citation

    Lorsqu’on est appuyé par un des grands de ce monde, la pertinence de notre sujet augmente automatiquement d’un cran. Alors si vous connaissez une citation qui marque les esprits et qui a été énoncée par une personnalité connue, n’hésitez pas à débuter par cette citation. Si vous faites une présentation sur la créativité et l’imagination, vous pourriez débuter, par exemple, par cette citation d’Albert Einstein : « La logique vous conduira d’un point A à un point B, l’imagination et l’audace vous conduiront où vous le désirez ».

    4. Présentez une statistique marquante

    Imaginez que vous participez à une conférence sur la relève entrepreneuriale au Québec. D’entrée de jeu, le présentateur dit : « Saviez-vous que près de 10 000 entreprises québécoises risquent de fermer, faute de relève ? » Voilà un bon moyen de vous donner envie de savoir ce qu’il a à dire sur le sujet. Vous pouvez faire de même en énonçant une statistique en rapport avec votre champ d’expertise et qui frappe l’imaginaire.

    5. Racontez une histoire qui illustre votre sujet

    Au tout début de sa conférence TED intitulée « Pourquoi les bons leaders vous donnent un sentiment de sécurité », Simon Sinek raconte l’histoire du Capitaine William Swenson, qui a reçu la Médaille d’honneur du Congrès américain pour ses actions du 8 septembre 2009. Cette histoire est un exemple frappant qui illustre l’idée qu’il souhaite communiquer. Dès qu’il ouvre la bouche pour la première fois, nous comprenons qu’il nous raconte une histoire et buvons automatiquement ses paroles. Racontez des histoires, ça fonctionne !

    6. Énoncez la problématique de votre clientèle pour laquelle vous avez une solution

    Si vous ne connaissez pas vos auditeurs, je vous suggère fortement d’en apprendre le plus possible sur eux avant de faire quelque conférence que ce soit. Vous pourrez ainsi adapter votre message à leurs besoins. Vous pourrez également attirer leur attention habilement en exposant d’entrée de jeu une difficulté qu’ils vivent personnellement, afin qu’ils se disent : « C’est moi ça ! » Par exemple, si vous êtes comptable et que vous savez que votre public veut des trucs pour payer moins d’impôt, vous pourriez les interpeller dès le début en leur disant : « Si vous en avez assez de voir fondre vos revenus sous les rayons brûlants de l’impôt et souhaitez avoir plus de contrôle sur ce que vous faites des dollars gagnés à la sueur de votre front, eh bien vous êtes au bon endroit ! »

    7. Présentez une image amusante en lien avec votre sujet

    Disons que vous êtes un entraîneur et souhaitez présenter une méthode pour motiver votre auditoire à s’entraîner régulièrement, vous pourriez débuter en lui présentant une image amusante et en lui disant : « Vous faites cette tête à l’idée de vous entraîner ? Ce que j’ai à vous présenter va vous intéresser, promis ! » Vous amuserez votre auditoire et ils seront intrigués de connaître la méthode que vous comptez leur apprendre.

    8. Restez silencieux

    Évidemment, tout silence n’attire pas l’attention… Et tous n’auront pas nécessairement l’aisance pour mettre en application cette proposition. Si vous le faites, assumez-le, car ce doit être un silence habité. Vous devez être pleinement présent et habité d’une intention précise lors de ce silence. Souriant, sceptique, à l’écoute, impatient, mystérieux, etc. Peu importe votre intention, elle doit être claire et vous devez la vivre pleinement. Un silence efficace doit durer suffisamment longtemps pour que votre public comprenne que quelque chose se passe. Personnellement, je crois que si vous restez immobile et que vous balayez la salle du regard en regardant les gens dans les yeux, c’est plus puissant. Cela crée un mystère qui se propage rapidement dans la salle et capte l’attention.

    Amusez-vous lors de votre prochaine conférence et assurez-vous de débuter en force. Bonne conférence!

    logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

    Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

    Read More
    0 780
  • Parler devant la caméra vous intimide ? Apprivoisez le monstre en 3 étapes.

    Par Nicolas Harton

    La vidéo, ce n’est pas seulement une tendance, ça marche ! Il semblerait que « 80 % des visiteurs en ligne vont regarder une vidéo, tandis que seulement 20 % liront le contenu du site » (source : https://www.popcornvideo.fr/70-statistiques-marketing-video/)

    Quand on sait ça, on a le goût de se mettre à la vidéo, pas vrai ? Mais ce n’est pas facile pour tout le monde. Que faire quand vous :

    • figez dès que la caméra commence à tourner;
    • vous mettez à « perler » et vous devenez quelqu’un que vous ne connaissez pas;
    • oubliez instantanément tout ce que vous vouliez dire;
    • avez l’impression de perdre tous vos moyens ?

    Voici 3 étapes simples, mais efficaces, pour apprivoiser la caméra.

    1. Isolez-vous

    Cela peut paraître un peu bizarre, mais le radar de notre subconscient fonctionne sans arrêt… Et s’il nous signale que quelqu’un peut nous entendre, nous voir, nous analyser, nous juger, etc., il a tendance à nous amener à modifier notre comportement. Sans qu’on s’en rende compte, on se met en mode « retenue ». Résultat ? On devient tout à coup mal à l’aise et on fige devant la caméra. Alors, assurez-vous de vous retrouver seul, dans un endroit où personne ne peut vous voir ni vous entendre. Vous pourrez ainsi rester vous-même plus facilement.

    Moi-même, quand j’étais plus jeune et que je répétais une scène pour une pièce de théâtre ou pour un court métrage, je m’enfermais, seul dans ma chambre, et pouvais alors me laisser aller et explorer librement. Alors, lorsque j’avais à livrer ma performance devant des gens ou devant une caméra, je ne me jetais pas dans le vide, je savais où j’allais et j’y allais en toute confiance. Et qui plus est, cela surprenait souvent les gens.

    Bref, si c’est possible de le faire, isolez-vous pour être 100 % vous-même devant l’œil de la caméra.

    2. Répétez, répétez, répétez

    Si vous n’êtes pas à l’aise devant une caméra, je vous garantis que vous ne le deviendrez jamais sans vous y confronter plusieurs fois. Cela paraît logique, mais si vous êtes comme bien d’autres personnes, vous voulez être bon tout de suite, pas vrai ? Eh bien, je ne veux pas paraître rabat-joie, mais à moins que vous ayez un don insoupçonné, il y a peu de chances que ce soit le cas… Entraînez-vous plusieurs fois à parler devant la caméra, seul, pour ne pas vous laisser influencer par la présence d’autres personnes. Allez-y avec de brefs discours improvisés sur divers sujets.

    Par exemple, vous pourriez parler de la relation que vous entretenez avec votre chien ou votre chat. Vous pourriez également décrire une activité que vous avez faite récemment et ce que vous avez ressenti à ce moment. Ou encore, résumer un film que vous venez de voir et en donner votre appréciation. Bref, choisissez un sujet, parlez-en brièvement et décrivez vos impressions. Tout cela devant la caméra évidemment ! Puis recommencez le plus souvent possible. Étalez votre entraînement sur quelques semaines. Plus vous vous entraînerez, plus vous apprivoiserez la présence de la caméra et apprendrez à communiquer avec elle.

    Si vous avez l’intention de vous positionner sur le web grâce à la vidéo, c’est un investissement de temps bien mince en comparaison de ce que vous en retirerez ultimement.

    3. Observez-vous et apprenez

    Beaucoup de gens, et peut-être en faites-vous partie, détestent se voir ou s’entendre sur vidéo. Je peux comprendre, mais si vous souhaitez offrir des vidéos de qualité et avoir un impact réel auprès de ceux qui les visionnent, vous devez faire l’effort de vous observer et d’apprendre à vous apprécier. Vous apprendrez et évoluerez ainsi beaucoup plus rapidement.

    Personnellement, je détestais m’entendre. Mais en visionnant mes vidéos, j’ai peu à peu compris ce qui faisait que ma voix manquait de puissance et de précision. J’ai travaillé en ce sens et, aujourd’hui, je suis fier de l’évolution et j’apprécie entendre ma voix.

    Lorsque vous répétez devant la caméra dans un lieu isolé, enregistrez-vous, puis visionnez le résultat pour vous permettre de voir ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins. Recommencez en effectuant quelques modifications et observez-vous de nouveau. Répétez ces étapes autant de fois que nécessaires pour enfin apprivoiser le monstre !

    Comme on dit, « les petites bibites ne mangent pas les grosses », alors si vous débutez avec un iPhone, tout devrait bien se passer… À vos caméras, ça tourne !

    logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

    Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

    Read More
    0 1013
  • Comment être dynamique sans « sauter partout »?

    Par Nicolas

    On nous a souvent demandé : « Qu’est-ce que je dois faire pour être dynamique quand je prends la parole? Ce n’est pas mon fort de sauter partout… ».  

    Selon nous, une personne n’a pas du tout besoin de « sauter partout » pour être considérée comme dynamique quand elle prend la parole! Tout cela est une question d’énergie; ça part de ce que vous dégagez et non pas de ce que vous faites. Qu’est-ce que je veux dire par là?  

    Ce que vous faites 

    Ce n’est pas nécessairement le fait de parler fort, parler vite, bouger beaucoup, courir partout, sauter, taper dans vos mains qui fera de vous une personne dynamique. Même que dans une certaine mesure, si vous le faites trop (surtout si c’est forcé), cela risque plutôt de « taper sur les nerfs » de vos interlocuteurs.  

    Ce que vous dégagez 

    Est-ce que le sujet dont vous traitez vous intéresse vraiment? Est-ce que vous croyez vraiment à ce que vous dites? En êtes-vous convaincu? Est-ce que vous vivez ce que vous dites? Si vous répondez oui à ces questions, cela se ressentira et vous dégagerez une énergie cohérente. Il y a donc de fortes chances que vous soyez perçu comme étant dynamique. 

    N’essayez pas de placer des gestes ou des mouvements, si vous n’avez pas d’abord l’intention de démontrer un intérêt réel pour votre sujet, d’être convaincu et de croire en ce que vous dites. On le ressentira et l’énergie ne passera pas.  

    Devant la caméra? 

    Si vous avez à vous adresser à la caméra, tout ce qui a été dit ci-haut reste valable. Ceci dit, si vous vous sentez « mou » et sans tonus quand vous affrontez la caméra, vous pouvez faire un exercice très simple pour activer la circulation sanguine et faire monter en vous l’énergie et le tonus.  

    Debout, tapotez doucement mais rapidement, avec vos deux mains, chacune des parties de votre corps, en partant des pieds et des chevilles, en passant par les jambes, le tronc et les bras, jusqu’à la tête et le visage. Vous sentirez ainsi l’énergie monter en vous et vous serez prêt à livrer une présentation plus dynamique. Vous pouvez faire cet exercice quelques minutes ou quelques secondes avant de tourner. 

    Bref, le dynamisme part de l’intérieur de vous et non de l’extérieur. Ressentez réellement ce que vous dites, sans forcer les choses, et vous serez dynamique… à votre manière! 

    logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

    Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

    Read More
    0 819
  • Le pouvoir de l’intention!

    Par Nicolas Harton

    L’an dernier, on (Mélissa et moi) a eu le privilège d’offrir une formation d’une journée entière, à Rivière-du-Loup, à une super belle gang de 48 entrepreneurs, travailleurs autonomes, professionnels et gestionnaires. On a eu énormément de plaisir tout au long de la journée! Les participants étaient très impliqués et participatifs. C’était génial!

    Est-ce que vous pensez que tout ça est le fruit du hasard, de la chance ou d’un concours de circonstances? Pas du tout!

    Un outil super puissant

    Évidemment, une foule de facteurs entrent en ligne de compte pour qu’une présentation se déroule bien et qu’on en soit satisfait. Par exemple :

    • Votre connaissance du sujet;
    • La préparation de votre message;
    • Votre préparation à vous (répétition);
    • La connexion que vous créez avec votre auditoire.

    Mais aujourd’hui, je veux vous parler de l’intention. Le pouvoir de l’intention… C’est si simple, mais si puissant! Croyez-moi, c’est assez impressionnant ce qu’une toute petite minute de votre temps peut avoir comme impact sur la façon dont vous allez vous sentir durant votre présentation.

    Comment ça marche?

    Préparez-vous à être surpris, tellement c’est simple…

    Tout ce que vous avez à faire, c’est de prendre une minute avec vous-même (ou avec votre partenaire si vous faites une présentation à deux) et de vous dire intérieurement (ou à voix haute) la façon dont vous voulez vous sentir lors de votre présentation.

    Par exemple, le matin de notre formation à Rivière-du-Loup, Mélissa et moi nous sommes regardés droit dans les yeux et nous avons dit et répété 3 fois à voix haute :

    « On est présents à 100%, on est là pour eux, on donne, on a du plaisir! »

    Qu’est-ce qui s’est passé durant la journée? On était pleinement présents pour les participants, toute notre énergie était dirigée vers eux, on a donné le meilleur de nous-mêmes et on a eu un plaisir fou tout au long de la journée… Voilà!

    Quelle est votre intention?

    Et vous, qu’est-ce que vous voulez pour votre prochaine prise de parole? Répétez-le à quelques reprises juste avant d’entrer « en scène ». Mettez-y du sourire et de l’énergie, c’est encore plus payant!

    « Je suis confiant! »

    « Je suis à l’écoute. »

    « Je suis concentré. »

    « Je suis solide, stable et souple. »

    « Je suis posé et le rythme de mon discours est modéré. »

    Peu importe. En autant que ce soit quelque chose que vous puissiez contrôler, vous. Évitez ce qui est externe à vous comme « J’aurai droit à un « standing ovation » et on m’applaudira durant 2 minutes! ». Si ça arrive, ce sera un bonus pour vous. Mais formulez plutôt une intention envers vous-même. Ressentez-la, visualisez-la! Cette intention, vous l’envoyez à votre corps, à vos cellules et vous vous préparez ainsi à vivre réellement ce à quoi vous aspirez.

    Alors, quelle est votre intention pour votre prochaine présentation?

    logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

    Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

    Read More
    0 948
  • Se démarquer et rester soi-même = mission possible!

    Par Nicolas Harton

    En affaires, les événements de réseautage ne manquent pas, n’est-ce pas? Voilà une occasion de rencontrer d’autres gens d’affaires avec qui vous pourrez éventuellement établir des collaborations ou des partenariats. À quand remonte votre dernière participation à un événement de ce genre? Et quand sera la prochaine? Savez-vous comment maximiser les retombées de ces activités pour vous et votre entreprise? 

    Comment se démarquer tout en restant authentique?

    Cette question nous est fréquemment posée. Car s’il faut réussir à vous présenter efficacement, il vous faut aussi réussir à créer une véritable connexion, un véritable échange avec les personnes que vous rencontrez. Vous croyez qu’il est impossible d’y arriver? Détrompez-vous! 

    Les gens n’achètent pas ce que vous faites 

    Simon Sinek, un conférencier britannique reconnu, expert en leadership, nous dévoile une astuce fantastique dans sa conférence TED « Comment les grands leaders inspirent à l’action », qui s’applique merveilleusement bien aux présentations en contexte de réseautage.  

    « People don’t by what you do, they buy why you do it. » – Simon Sinek 

    Les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous le faites. 

    Savez-vous pourquoi vous faites ce que vous faites?  

    Pourquoi avez-vous mis sur pied cette entreprise de services juridiques ou ce restaurant? Pourquoi avez-vous choisi de vous lancer comme graphiste, comme photographe, comme réviseur ou comme consultant? Qu’avez-vous envie d’accomplir, de réaliser, de mettre en œuvre dans votre entreprise? Pourquoi vous levez-vous chaque matin? Qui avez-vous envie d’aider et pourquoi le faites-vous? 

    Aviez-vous déjà pensé à communiquer la raison qui vous a mené là où vous êtes lorsque vous vous présentez ou lorsque vous parlez de votre entreprise? Vous seriez surpris de l’effet que cela crée chez les autres. Voilà un excellent moyen de vous démarquer et de créer un véritable échange, tout en restant authentique. 

    En disant ce qui vous motive à faire ce que vous faites, les autres sentiront que vous êtes « à la bonne place » et auront envie de faire affaire avec vous! Serez-vous davantage intéressé à collaborer avec le graphiste qui regarde par terre en parlant de ses services ou avec celui qui a des étoiles dans les yeux en racontant ce qui l’a mené à offrir ses services? La réponse est évidente, non? 

    « Les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous le faites », alors dites-le! Communiquez ce qui vous anime, ce qui vous passionne, au lieu de décrire simplement vos produits ou vos services.  

    Je vous mets au défi de tester cette approche. Ça vous dit? Vous serez surpris des résultats. 

    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

    logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

    Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

    Read More
    0 845
  • Vous voulez être charismatique? Ne faites pas ces 3 erreurs!

    Par Nicolas Harton

    Je crois profondément que le charisme, ça se développe.  

    On reconnaît aux personnes charismatiques des caractéristiques communes – rassembleur, inspirant, authentique, ouvert, influent, etc. Ce qui nous laisse croire que si on développe ces caractéristiques, on accroît forcément son charisme. Avouez que ce n’est pas bête!

    Dans le même ordre d’idées, certaines caractéristiques ne vont pas du tout aux personnalités charismatiques. Ainsi, si vous cultivez ces habitudes, vous avez peu de chance d’être perçu comme charismatique… Vous voyez où je veux en venir? Voici donc trois erreurs à éviter si vous voulez accroître votre charisme! 

     1. Parler toujours et seulement de soi 

    J’aimerais bien que vous reteniez ici les mots toujours et seulement. Parce qu’évidemment, il est primordial, à certains moments, de savoir parler de soi et de raconter son histoire. Par exemple lorsque vous avez à faire connaître votre projet ou votre entreprise à des partenaires financiers ou à des clients potentiels. 

    Maintenant, imaginez la scène.

    Vous rencontrez une personne pour la première fois dans le cadre d’un événement de réseautage, et cette personne se met à parler d’elle, puis encore d’elle. Plusieurs minutes s’écoulent et, sans même vous remettre la parole, elle poursuit. Réalisant, après un certain temps, qu’elle est la seule personne à parler, elle vous renvoie finalement la balle.  

    Après seulement une phrase ou deux, elle vous coupe la parole. Pourquoi? « Ça me fait penser à cette fois où j’ai moi-même vécu la même chose… ». Elle repart alors pour plusieurs minutes encore. Pour finir, elle vous salue en vous disant qu’elle doit aller rencontrer d’autres personnes.  

    Ouf! Vous avez assisté à tout un monologue! Est-ce que ça vous donne envie de revoir cette personne et de poursuivre la « discussion »? Les personnes réellement charismatiques n’ont pas cette mauvaise habitude. 

    Savez-vous de quoi les gens aiment le plus parler et entendre parler? D’eux-mêmes! Eh oui. Et vous savez quoi? Vous n’y échappez probablement pas, et moi non plus! C’est humain et il ne faut pas s’en vouloir pour ça. Toutefois, la personne charismatique connaît cette « règle » et a donc compris qu’il est bon de permettre aux autres de parler d’eux. Si vous souhaitez accroître votre charisme, intéressez-vous d’abord aux autres, réellement. Ne vous en faites pas, vous aurez bien des occasions, pertinentes, pour parler de vous.

    2. Juger les autres 

    Le jugement est à l’être humain ce que l’instinct est à l’animal. Qu’on en soit conscient ou non, nous jugeons, évaluons, analysons, interprétons tout ce que nous voyons et entendons. Qu’est-ce que vous vous dites quand vous voyez une personne en surpoids dans la file d’attente au Mc Donald’s? Peu importe, ne me le dites pas. Mais avez-vous pensé que c’est peut-être la première fois qu’elle y va? Ou que ses problèmes de poids n’ont absolument rien à voir avec l’alimentation? On ne sait pas. C’est un exemple parmi tant d’autres, de situations où on peut avoir tendance à juger. Sans même s’en rendre compte. 

    Maintenant, ce qui va faire toute la différence, c’est d’en prendre conscience, de réaliser que le jugement demeure une perception, et de « remettre son esprit à zéro » pour rester entièrement ouvert. Si vous ne le faites pas, votre langage non verbal vous trahira. Combien de fois avez-vous vu une personne rouler les yeux vers l’arrière, soupirer fortement ou rire de façon hautaine quand elle se faisait poser une question qu’elle jugeait non pertinente? Cette personne n’a pas besoin de dire quoi que ce soit pour qu’on ressente son jugement

    La personne charismatique fait l’effort d’évacuer ou de remettre en cause ses jugements. Cela lui permet de s’ouvrir réellement aux autres et de se montrer entièrement présente. Et croyez-moi, les autres le ressentent. 

     3. Être monotone 

    Il y a de cela quelque temps, je discutais avec une cliente que j’accompagne dans le but de l’aider à apprivoiser la caméra. Puis, elle m’a dit « Nicolas, je regardais une vidéo l’autre jour à propos d’un sujet que j’adore. Mais le présentateur était tellement monotone que j’ai fait « stop »! J’étais plus capable de l’écouter, c’était tellement « plate »! » Ça vous dit quelque chose? Je suis convaincu que ce genre de situation vous est déjà arrivé!

    Dans une telle situation, trouvez-vous le présentateur charismatique?  

    À votre tour maintenant. Si vous souhaitez être perçu comme étant charismatique, vous ne voulez pas être dans les mêmes souliers que ce présentateur. L’antidote? Soyez enthousiaste! Et surtout, ne vous censurez pas. Nous serons toujours plus captivés et inspirés par les gens enthousiastes, passionnés, dévoués. Laissez transparaître votre passion pour votre sujet, sans vous mettre vous-même des barrières, des limites. Votre discours sera ainsi beaucoup plus coloré et captivant. 

    En fin de compte, il existe plusieurs moyens de développer et de faire émerger votre charisme. En cultivant, par exemple, certaines habitudes que l’on reconnaît aux personnalités charismatiques. Et en évitant de cultiver celles qui sont nommées dans cet article!

    Rappelez-vous de :  

    •     vous intéresser réellement aux autres en leur offrant la parole 
    •     rester ouvert d’esprit et « vierge » de jugements 
    •     laisser s’exprimer votre passion et votre enthousiasme.  

    En terminant, si, comme moi, vous croyez que le charisme se développe et que vous cherchez des moyens pour y arriver, je vous invite à cliquer ici pour découvrir comment développer votre charisme en 7 jours

    logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

    Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

    Read More
    0 1254
  • Soyez un porte-parole efficace en 4 étapes!

    Par Nicolas Harton

    Êtes-vous un porte-parole? C’est-à-dire une personne qui représente une entreprise ou une communauté, devant des clients, des partenaires ou les médias? Vous êtes peut-être PDG d’entreprise? Membre d’un conseil d’administration, vendeur, représentant des ventes? Propriétaire de votre propre « franchise » de marketing de réseau? Élu? Dans tous ces cas de figure, vous agissez comme porte-parole; vous représentez une organisation et ses intérêts 

    Souhaitez-vous avoir de l’impact à titre de porte-parole? Vraiment? Je l’espère! Et j’ai rédigé cet article dans ce but : vous aider à avoir un maximum d’impact dans vos communications à titre de porte-parole. Je veux vous aider à communiquer de façon persuasive et à générer des retombées pour vous et pour l’entreprise que vous représentez. Prêts? Voici comment devenir un porte-parole d’influence en 4 étapes.

    1. Qui êtes-vous? 

    Un porte-parole est une personne qui représente une organisation, une entreprise. Vous êtes d’abord une personne! Vous avez vos propres valeurs, vos passions, vos intérêts, vos motivations et aspirations dans la vie. La toute première étape pour vous permettre d’être un porte-parole efficace, c’est de vous demander qui vous êtes et ce qui vous anime dans la vie. Ici, vous devez réfléchir en « individualiste ». C’est de vous dont on parle en premier lieu, pas des autres. Posez-vous des questions comme : 

    • Quelles sont mes valeurs les plus importantes? 
    • Qu’est-ce que j’aime? Qu’est-ce qui me passionne, me fait vibrer? 
    • Est-ce que j’ai déjà vécu personnellement (ou des gens dans mon entourage) des difficultés que j’ai surpassées et pour lesquelles j’ai des solutions pour aider d’autres personnes également? 
    • Quelles sont mes forces, mes talents? 
    • Qu’est-ce qui me motive à me lever chaque matin? Qu’est-ce que j’ai le goût d’accomplir personnellement et professionnellement? 

    Cette étape est primordiale et peut faire toute la différence si vous souhaitez devenir un porte-parole qui a de l’influence, une influence positive. 

    2. « Qui » est votre entreprise? 

    Maintenant, retournons les jumelles dans la direction de votre organisation. Quelle est la mission de l’entreprise que vous représentez? Pourquoi « respire-t-elle »? Quelle est sa raison d’être? À titre de porte-parole, il est essentiel que vous vous connaissiez bien, mais il est aussi essentiel que vous connaissiez bien l’entreprise que vous représentez.  

    « Qui » est cette entreprise? Qui l’a mise sur pieds? Pourquoi? Quand? Quels sont ses intérêts? Qui désire-t-elle aider/servir? Pourquoi? Qu’est-ce que cette entreprise accomplit concrètement chaque jour? Quels impacts positifs cela entraîne-t-il dans la société?  

    3. Qu’est-ce qui vous unit, votre entreprise et vous? 

    Il est maintenant temps de « mélanger » tous les ingrédients. Quel lien existe-t-il entre vos motivations personnelles et la mission de votre entreprise? Pourquoi avez-vous choisi de représenter cette organisation plus qu’une autre? Et vous ne devriez pas répondre « L’argent! ». De l’argent, vous pourriez en générer en représentant n’importe quelle autre organisation, alors pourquoi celle-ci? 

    • Avez-vous à cœur l’environnement depuis toujours et l’entreprise que vous représentez a choisi de planter un arbre dans le monde à chaque vente?  
    • Avez-vous choisi de vous investir auprès d’un organisme œuvrant dans la recherche pour l’Alzheimer, alors que deux de vos grands-parents, de qui vous êtes très proches, en souffrent?  
    • Êtes-vous un passionné de nouvelles technologies et représentez une entreprise innovante qui offre des produits à la fine pointe de la technologie?  
    • Vous êtes-vous remis sur pied des suites d’un grave problème de santé grâce à des produits naturels de haute qualité offerts par une entreprise de marketing de réseau, ce qui vous amène à vouloir répandre la bonne nouvelle?  

    Trouvez le ou les liens qui vous unissent à l’organisation que vous représentez. Vous y puiserez de la motivation pour ce que vous faites et une plus grande conviction, ce qui vous rendra encore plus crédible comme porte-parole.  

    4. Osez partager VOS motivations 

    Maintenant que vous avez mis le doigt sur les raisons réelles et profondes qui vous ont poussé à choisir de représenter cette entreprise en particulier, il est temps de le dire! Entre l’entreprise et le client (consommateur, acheteur, partenaire, collaborateur etc.), il y a vous. Vous êtes la personne qui met en lumière l’entreprise. Vous êtes la porte d’entrée de cette organisation. Le client doit donc avoir confiance en vous. Parce que s’il n’a pas confiance en vous, il n’aura certainement pas confiance dans l’entreprise que vous représentez.  

    Pour établir ce lien de confiance si précieux en contexte de représentation, osez vous dévoiler et communiquer vos motivations en lien avec l’entreprise que vous représentez. C’est un atout qui vous permettra de produire un impact réel et positif autour de vous. 

    En acceptant d’être le porte-parole d’une organisation, qu’il s’agisse de la vôtre ou de celle d’une autre personne, vous acceptez de la représenter. Vous devez donc être étroitement liés, elle et vous, puis ce lien doit être visible et palpable. Ce faisant, les clients le ressentiront, auront confiance en vous et donc, en votre entreprise. En fin de compte, tout le monde y gagnera.  

    Vous voulez aller plus loin?

    Nous avons créé un atelier pratique pour vous aider à devenir un porte-parole efficace. Dans cet atelier, on vous aide à reconnaître qui vous êtes et quelles sont vos motivations profondes. On vous accompagne également pour identifier et formuler clairement les liens entre vos motivations et la mission de votre entreprise. Puis on vous guide pas à pas dans la structure de votre message de présentation. Un message percutant, et authentique. Tout comme vous. 

    Je veux en savoir plus sur l’atelier « Créez votre pitch de présentation ». 

    logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

    Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

    Read More
    0 948