4 stratégies pour faire participer votre public

Par Nicolas Harton


Vous offrez des formations ou tenez des conférences que vous souhaitez interactives et vous aimeriez faire participer l’auditoire pour qu’il se sente impliqué et en retire le maximum? Vous tentez, tant bien que mal, d’amener vos participants ou votre public à s’engager, mais rien ne se passe? Est-ce votre faute ou est-ce le public qui est désintéressé? Voici 4 façons simples, mais efficaces, d’obtenir une plus grande implication de votre auditoire.

1. Vous voulez que les gens participent? C’est votre responsabilité!

Je suis d’accord, certaines foules sont plus faciles à séduire que d’autres. Mais si vous rejetez la responsabilité de cette participation sur le public, vous serez souvent déçu! Admettez que vous êtes le seul responsable du résultat et vous vous sentirez beaucoup plus en contrôle de la situation. Cela vous amènera à vous remettre en question jusqu’à ce que vous obteniez les résultats escomptés. Ainsi, votre formation ou votre conférence sera plus percutante. N’est-ce pas ce que vous souhaitez? N’attendez pas le « public parfait », faites ce qu’il faut pour être satisfait, peu importe l’auditoire. Tout dépend de votre état d’esprit.

2. Vous voulez qu’ils lèvent la main? Levez la vôtre!

Main levéeVous est-il arrivé de poser une question au groupe en attendant une main levée, mais qu’aucune main ne se lève? Ou seulement quelques mains timides qui se pointent le bout du doigt? C’est simple, les gens sont gênés et ne veulent surtout pas être les seuls à lever leur main… Ce n’est pas pour rien qu’on voit souvent les gens balayer la salle du regard avant de lever la main : ils veulent d’abord s’assurer que d’autres « se mouilleront » également. Aidez-les et soyez cette autre personne qui lève sa main! Montrez-leur la marche à suivre. Vous voulez qu’ils lèvent la main bien haut? Levez la vôtre bien haut et avec assurance! Vous serez surpris de la réponse à la prochaine question.

3. Vous voulez qu’ils répondent à vos questions? Assurez-vous qu’elles soient claires!

Questions clairesAvez-vous déjà posé une question pour n’obtenir comme seule réponse que des points d’interrogation dans les yeux des participants? « Hein? » Ils n’ont rien compris à votre question! Normal, qu’ils ne répondent pas, pas vrai? Vous aurez probablement le réflexe de reformuler votre question. Ce qui est bien, et même souhaitable, puisque sinon vous n’irez nulle part. L’erreur à éviter absolument dans de telles situations, c’est de se dire que les participants sont un peu lents ou qu’ils ne comprennent rien. Votre public est très intelligent, c’est la question qui n’était pas claire! Votre responsabilité, c’est de poser des questions qu’ils comprendront facilement. Préparez vos questions et lisez-les à voix haute pour vous assurer qu’elles ont du sens. Vous pourriez même les poser à quelqu’un de votre entourage. Vous les poserez ainsi avec plus d’assurance et vous obtiendrez ce que vous souhaitez : des réponses.

4. Vous voulez qu’ils répondent à votre question? Laissez-leur le temps!

Il est évident que la question doit être claire, mais encore… Si vous posez des questions à vos participants, montrez-vous intéressé par leur réponse. À ce sujet, deux éléments importants :

Ne posez pas de question si vous n’êtes pas intéressé par la réponse.
Lorsque vous posez une question aux participants, assurez-vous qu’ils ont bien compris, par votre ton de voix, que la question est terminée. Puis, faites une pause pour signaler que vous leur laissez la parole.
Ce fameux « silence » dont tant de présentateurs ont peur… Ne commettez pas l’erreur de répondre vous-même à la question sans leur laisser une seconde. Ils doivent comprendre que la question s’adresse à eux et que vous attendez une réponse de leur part. Regardez-les sans dire un mot, puis comptez jusqu’à dix dans votre tête. Vous verrez alors leur regard changer et vous sentirez qu’ils cherchent une réponse pour combler eux-mêmes ce silence que vous leur offrez. Après un certain temps, vous pouvez les relancer en leur disant quelque chose du genre : « J’aimerais avoir votre avis là-dessus, qu’est-ce que vous en pensez? » Mais donnez-leur du temps. Vous deviendrez plus à l’aise avec l’expérience.

Si vous ne le faites pas déjà, mettez ces 4 trucs en action dès votre prochaine présentation et vous verrez que la participation augmentera grandement.

logo_communication-futee_LaBulle_blanc_medium

Vous voulez prendre la parole avec impact et vous démarquer? On partage nos meilleures astuces avec vous!

Partager:
0 531